Crapahute in India
Carnets de route en Inde du Sud dans le Tamil Nadu et Kérala en août 2006 et Goa et Karnataka en février 2007


Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Archives
Mes amis

A qui que quoi dont où
B quelques livres
C préparatifs
D petit dico culinaire
E sur le vif
F récit de voyage Tamil nadu et Kérala
G situations insolites
H rencontres étranges
I portraits
J infos pratiques
K récit de voyage Goa et Karnataka

Menu

Between nowhere and goodbye
Voyage au long cours
Lionel


Retour au pays

Ce 2ème récit de voyage en Inde est un éventail de sensations éprouvées tout au long de ce périple, entre la région de Goa et le Karnataka.
2 semaines, c'est court, mais l'appel était trop fort. C'est avec Lydia, rencontrée à Varkala quelques mois plus tôt lors du 1er voyage que je repars. Entre repos bien mérité sur les splendides plages de Goa, des rencontres émouvantes dans les villages du Karnataka, à la découverte d'Hampi l'incroyable... suivez-moi...

 



Après 24h de voyage, des bus, des trains, des taxis, des avions, des rickshaws... on arrive enfin... et tout à coup à destination, on a l'impression d'être rentré à la maison. On retrouve les odeurs, les couleurs, les senteurs, les regards qui nous ont ravi il y a 7 mois. Contentes d'être de retour !




Publié à 05:46 le mai. 14, 2007 dans K récit de voyage Goa et Karnataka
Lien

Goa... entre tradition et modernité

Après un long voyage pour rejoindre le village de Morjim, en bord de côte et retiré des circuits touristiques de Goa, nous profitons de quelques jours de plage, passées à récupérer de la fatigue engendrée ces derniers mois... le site est désert, tant mieux.

 

 


Entre les siestes à la plage et dans notre cabane dans les arbres, on découvre tranquillement la vie villageoise, à travers champs, cocotiers et broussaille. C'est la vie rurale à portée de plage, au bout du monde.

 


Instantané :

Nous avons bien compris que nous étions les amis des animaux... entre le rat qui nous tient compagnie la nuit et s'abreuve de mon huile à la noix de coco, les corbeaux qui nous servent de réveil dès le lever du jour et les moustiques qui raffolent de mes mollets particulièrement lorsque je suis sur internet, peut-être allons-nous créer notre Arche de noé indien ?

 



Nous reprenons vie doucement et nous nous lançons à l'assaut du célèbre marché aux puces d'Anjuna : 4h de visite tout de même le long de la plage aux roches rouges...

 

Old Goa est bien décevante mais Panaji tient toutes ses promesses. On adore... des ruelles pittoresques et des maisons très colorées à l'architecture mi-indienne, mi-portugaise, un rythme de vie tranquille, des habitants adorables...


Depuis quelques jours, on teste les spécialites goanaises et on se régale... on continue et on en profite pour gouter l'alcool local a la noix de cajou : le feni... bon, on en a déja acheter une bouteille... on ne se refait pas ! Et puis il y en a marre d'être couchée avec les poules a 22h !


Direction le sud de Goa a Palolem où l'on retrouve la plus belle plage de Goa, on filera dans quelques jours à la ville sainte de Gokarna avant d'aller a Hampi, Badami, Bijapur et remonter de nuit sur Bombay dans 10 jours.

 


On a raison de dire que Goa n'est pas vraiment l'Inde et en même temps, elle en fait partie... mais avec une douceur de vivre que le reste du pays envie certainement... cette première semaine est sans doute plus des vacances qu'un voyage... on aurait presque oublié que les femmes s'habillent en sari, les hommes en lungui... oublié le jasmin dans les cheveux... disparu les samoussas... mais nous sommes maintenant complètement reposées et la bougeotte nous a repris ! Nous n'avons qu'une envie : repartir à la découverte de l'Inde authentique.



Publié à 02:01 le mai. 13, 2007 dans K récit de voyage Goa et Karnataka
Lien

Gokarna... ville sainte

Le voyage commence...


Instantané :

On attend le train pour Gokarna... depuis 2h. Autant les indiens sont calmes et attendent patiemment, autant les touristes trépignent et soupirent. Ce n'est plus dans nos gènes d'attendre, nous avons oublié que le temps ne s'écoulait pas de la même manière dans nos sociétés occidentales où il faut rentabiliser la moindre minute. La sonnerie retentit, le train arrive !


 

Gokarna est à la fois très indienne avec ses pélerins, ses rites et ses temples, et juste touristique, grâce à sa plage spendide. On est charmé par ses maisons aux beaux balcons en bois très colorées et ses ruelles tranquilles aux couleurs chaleureuses. La vie s'écoule paisiblement... et on retrouve avec bonheur les petits plaisirs indiens : ice cream à la mangue délicieux, jolie guirlande de jasmin offerte en signe de bienvenu...

 

 



Instantané :

On a trouvé une belle chambre dans un hôtel au milieu de la verdure... on se dit qu'après le réveil aux corbeaux de Palolem, on va enfin dormir au calme. Il est minuit, un bruit assourdissant nous réveille... au dessus de nos têtes, l'impression que le toit nous tombe dessus...

Non... juste une course de singes sur notre toit en tôle..

.


Gokarna... ville sainte. Le bassin des ablutions est magnifique, le vie se déroule tout autour, en plein coeur du village... des scènes de vie habituelles en Inde, on se lave, on lave le linge, on incinère les morts, et on attend... que le temps passe.

Et puis, toujours des pélerins investissant les temples ou se trempant dans la mer... eau sacrée. Et des jeux dans l'eau aussi, par les femmes et les enfants. S'asperger, rire, se faire prendre en photo et jouer les stars quelques instants...





Une jolie balade dans les ruelles et sentiers à proximité du village nous entraîne très vite dans la verdure et l'on pourrait se croire en pleine campagne. Un peu plus tard, nous prenons la route de la plage, et tout à coup, c'est le désert de montagne autour d'un petit temple perché, vue sur mer... et plage splendide et déserte.





Publié à 06:17 le mai. 12, 2007 dans K récit de voyage Goa et Karnataka
Lien

Hampi

Hampi, enfin...


Je crois que ce 2ème voyage en Inde a été initié pour aller à Hampi... on l'avait raté la 1ère fois, il était hors de question de passer à côté une 2ème fois.

 




Le voyage a été long... et laborieux... Hampi se mérite. On arrive à 5h du matin après une soirée et une nuit très cahotique dans un bus assis, et après avoir cru mourir 10 fois. Il fait nuit, tout est calme mais la nuit laisse deviner des alentours grandioses. Quelques heures de sommeil dans une chambre lugubre trouvée par notre rickshaw et nous sommes sur pied pour partir à la rencontre des centaines de temples incrustés dans la montagne.


 

La balade est grandiose à travers les rivières et les rochers ronds... des temples, petits et grands apparaissent de toute part, une bergère s'est perdue avec ses chèvres, des familles pique-niquent ça et là, les enfants se baignent...




Instantané :
Le soleil tappe fort, sur ma tête. Trop fort. Bien trop fort. Trop tard... pas le choix, il faut me résoudre à rester au frais jusqu'au lendemain matin... c'est ce qu'on appelle un début d'insolation. C'est bien ma veine, juste à Hampi !

Je n'aurai donc pas pu en profiter comme je le souhaitais... il nous faut déjà repartir et continuer notre remontée. Peut-être l'occasion d'un 3ème voyage en Inde ?

 



Publié à 03:55 le mai. 12, 2007 dans K récit de voyage Goa et Karnataka
Lien

Badami... la musulmane

Quelque part dans le Karnataka, entre le Maroc et l'Inde...


L'arrivée sur Badami nous impressionne... la ville est entourée d'immenses roches de grès rouge créant une couleur et une ambiance incroyable... nous arrivons dans un quartier qui grouille de monde, bruyant et nous nous enfonçons doucement dans des ruelles que nous découvrons fantastiques. La ville est musulmane et ça se voit, ça se ressent. Se dégage immédiatement une humanité qui se lit dans le regard des gens. L'architecture des maisons, les multiples mosquées, l'appel à la prière... l'impression étrange d'être quelque part entre le Maroc et l'inde, peut-être un mélange des deux...




C'est vraiment chouette de retrouver l'ambiance d'une ville indienne sans touriste ! On se balade à travers les ruelles encombrées d'étals à terre, on nous propose de déguster des spécialités dans la rue et on en profite ! balpuri, massala puri, shake strawberry... on se régale en discutant avec les locaux, tous dehors. Les gosses jouent des percus, ça klaxonne à longueur de temps... ça "sent" l'Inde, enfin !

C'est fou de voir la différence entre les états, Goa et le Karnataka sont si proches et pourtant à l'opposé. Ici, c'est le monde rural, on retrouve les ambassadors, les gamins et les femmes qui travaillent, la pauvreté, le bruit... et l'authenticité. Une curiosité à chaque regard, une gentillesse bienveillante, un bazar ambiant, une envie de découvrir l'autre...

Le lendemain matin, après avoir entendu les tambourins une bonne partie de la nuit et réveillées par l'appel à la prière, on s'enfonce dans le village et on grimpe sur les roches. On découvre des grottes superbes taillées directement dans le bloc d'où l'on domine tout le village et le bassin.



On passe beaucoup de temps à errer dans les ruelles, on aime les rencontres que l'on fait, les réactions des habitants, on se sent décidément très bien ici... une ville à part.

Instantané :
Et puis tout à coup, une rencontre très troublante... des Intouchables rayonnantes abandonnent leur travail, ravies d'échapper pour quelques minutes à leur dur labeur de porteuses de pierres, tandis que l'Homme a oublié de les surveiller. On voit dans leurs yeux une folle envie de liberté... C'est fou de voir l'ambivalence entre la dureté de leur vie et la beauté du site et de ces femmes. Ces quelques minutes dont elles nous rendent complices vont me toucher profondément...
Un vrai coup de coeur que ce moment si singulier.






create your own slideshow


Badami restera longtemps dans ma mémoire...





Publié à 11:18 le mai. 11, 2007 dans K récit de voyage Goa et Karnataka
Lien

Pattadakal... harmonie

Le choc !

Notre guide de voyage indique de beaux temples à Pattadakal, petite bourgade non loin de Badami... juste de beaux temples. Nous embarquons donc en bus et arrivées au terminus à côté du temple, nous passons devant, nous échangeons un regard avec Lydia et nous avons la même pensée : on laisse tomber le temple (qui parait absolument charmant pourtant) et nous filons au village. Les 2 premières ruelles ne payent pas de mine... on continue... et là c'est le choc. Harmonie... c'est le terme qui me vient pour parler d'eux, des habitants et de leur village, ça respire l'harmonie et la gentillesse.




Je crois que ce seront les moments les plus forts de ce voyage... dans ce petit village perdu.

Cela ressemble beaucoup à Badami mais en village donc plus petit, plus calme, plus propre, encore moins touristique alors encore plus de curiosité de la part des habitants.
Des hordes d'enfants nous suivent, on se fait interpeler de toute part, on nous remercie sans cesse d'être là.


Cet après-midi a été un véritable bonheur en compagnie des villageois, des bébés tout sourire aux personnes âgées qui nous prenaient dans leurs bras ou applaudissaient en se voyant en photo... Des rassemblements de familles, de quartiers... pour quelques photos. L'impression de leur apporter un instant de bonheur alors que ce sont eux qui nous en donnent.

(Excusez la qualité des vidéos, ce sont les toutes premières que je réalise...)















Instantané :
On nous emmène à l'école du village... juste une petite pièce avec des dizaines d'enfants assis par terre. Un à un, il passeront devant nous pour nous raconter et mimer une histoire ou chanter une chanson. Ils sont adorables... chahutent dès que leur maîtresse à le dos tourné et s'excitent dès que l'on bouge le petit doigt. Et puis font le silence très vite devant l'autorité. Un joli moment dans cette salle de classe bien singulière...



C'est donc sans visiter les temples que nous repartons... des temples, on en a déjà vu beaucoup et tout à coup, la pierre nous semblerait bien trop froide au regard de la chaleur de ses habitants.



Publié à 12:48 le mai. 10, 2007 dans K récit de voyage Goa et Karnataka
Lien

Sur le retour

On est déjà sur la route du retour et c est beaucoup moins drôle...



Après ces quelques jours fort en émotion, le voyage retour a commencé... On est à Bijapur et pour nous, le plus chouette est déja derrière. On a adore Panjim, Gokarna, Hampi, Badami et Pattadakal mais on a plus de mal a Bijapur malgré une très belle architecture religieuse musulmane... c'est une ville tres bruyante et poussiéreuse que l'on ressent beaucoup moins accueillante que les précédentes... et puis en 3h de temps, on est devenue grise de poussière alors que la prochaine douche est prévue 2 jours plus tard... et ce n'est que le début...



Ce soir, on remonte sur Bombay en bus (même pas de couchettes !), journée de demain shopping a Colaba/Bombay et avion samedi soir a 1h du mat...

Retour pour moi à Lyon par le premier TGV lundi matin a 6h pour être au boulot à 9...

Je vais adorer la journée de lundi... heureusement, j'aurai encore des images plein la tête... et puis pour la suite, Cat et Gaelle prendront le relève !





Publié à 01:03 le mai. 9, 2007 dans K récit de voyage Goa et Karnataka
Lien