Crapahute in India
Carnets de route en Inde du Sud dans le Tamil Nadu et Kérala en août 2006 et Goa et Karnataka en février 2007


Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Archives
Mes amis

A qui que quoi dont où
B quelques livres
C préparatifs
D petit dico culinaire
E sur le vif
F récit de voyage Tamil nadu et Kérala
G situations insolites
H rencontres étranges
I portraits
J infos pratiques
K récit de voyage Goa et Karnataka

Menu

Between nowhere and goodbye
Voyage au long cours
Lionel


14 août ALLEPEY

Je suis sous la douche lorsque j'entends Sunil dire à Didier qu'il y a un problème avec notre petite organisation... son patron ne veut plus qu'il prenne la voiture car elle n'est apparemment pas assurée pour les autres états... il nous propose donc de partir avec un autre chauffeur et une Ambassador pour le même prix qu'il dégote en 3mn chrono... de toute façon on n'a plus le choix, le train pour Allepey est parti et la bougeotte est revenue pour tous les quatre. On embarque donc avec Datheesh qui parle 3 mots d'anglais et on laisse un Sunil très déçu de nous voir partir sans lui... en même temps, le doute s'est un peu installé... on ne sait plus vraiment si Sunil pensait réellement venir avec nous ou si tout cela n'était qu'une façon de nous "vendre" une location de voiture... on ne le saura jamais...
Quoi qu'il en soit, on a passé quelques jours géniaux à Varkala alors on ne garde que les bons souvenirs.







Arrivés rapidement sur Allepey, on négocie un joli petit bateau pour nous quatre
pour nous balader sur les backwaters. Cette fois, la chance est là, la pluie s'arrête dès que l'on met un pied dans le bateau et reprendra sitôt la balade terminée ! Seul subsiste un léger crachin de temps en temps...








Les backwaters sont un monde à part. On déambule sur les petits et grands canaux où vivent des locaux parmi les cocotiers, rizières, bananiers. Tout cela vu du bateau est très pittoresque, pourtant, on s'aperçoit rapidement que les conditions de vie sont difficiles. L'eau des backwaters sert à tout : se laver, boire, faire la lessive, faire la vaisselle, se déplacer... la beauté du site masque une réalité moins agréable pour les indiens... Plus pour Fabrice et Didier qui en profiteront quand même pour faire trempette !





Après ce temps si paisible, on continue sur Cochin pour y passer la nuit. Pour la première fois, on a de l'eau chaude et une baignoire pour un prix dérisoire ! Comme on ne tient pas en place, on part visiter Fort Cochin de nuit, on se fait avoir par un rickshaw malhonnête qui nous prend un prix exorbitant et ne nous laisse pas du tout où on lui a demandé (prix exorbitant... relativisons 0,40 €). On finit par trouver un resto encore ouvert et avant d'avoir pu dire ouf, on se prend une averse qui nous mouille en 3 secondes ! On s'en fout, on a de l'eau chaude !!!

Instantané :
23h : Je me précipite dans la chambre, trempée (l'achat de parapluie est pour bientôt !), pour me faire couler un bain... Et là je déchante, il faut 1h pour remplir 1/3 de la baignoire donc l'eau finit par être froide : je prends donc  1/3 de bain froid !


Publié à 04:29 le aoû. 10, 2006 dans F récit de voyage Tamil nadu et Kérala
Page précédente
Page 31 sur 46