Crapahute in India
Carnets de route en Inde du Sud dans le Tamil Nadu et Kérala en août 2006 et Goa et Karnataka en février 2007


Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Archives
Mes amis

A qui que quoi dont où
B quelques livres
C préparatifs
D petit dico culinaire
E sur le vif
F récit de voyage Tamil nadu et Kérala
G situations insolites
H rencontres étranges
I portraits
J infos pratiques
K récit de voyage Goa et Karnataka

Menu

Between nowhere and goodbye
Voyage au long cours
Lionel


8 août CHETTINAD / RAMESWARAM

La route s'annonce longue jusqu'à Rameswaram alors nous la ponctuons de plusieurs arrêts ce qui nous permet de découvrir un peu la région de Chettinad.

Le premier se trouve à Tirumayam où se dresse un fort sur un rocher qui domine le village. Fatigués d'avance à l'idée de grimper sous 40°, nous préferons nous promener dans le village où un gentil monsieur nous fera une visite guidée du temple, construit à même le rocher.




Nous reprenons notre chemin, croisant toute sorte de véhicules motorisés ou non, des chèvres, ânes, vaches qui se promènent librement sur la route. N'oublions pas que les vaches sont sacrées alors les indiens en prennent soin ! Et puis tout à coup, le contraste est étonnant avec ce que l'on a vu jusqu'à maintenant. Nous sommes au Palais de Chettinad, ancien palais d'un raja du 19ème et l'architecte a particulièrement soigné les façades et les cours intérieures : marbre, colonnes, escalier en colimaçon, tout est superbe ! C'est aussi d'un calme absolu et le reste du village évoque le même sentiment. Quelques très belles maisons laissent apparaître le passé prospère de cette mini-région.



L'arrivée sur l'île où est situé Rameswaram par le pont M.Gandhi est impressionnant ! La vue est spendide et l'on prend peur lorsque l'on voit que les rails sont si près de l'eau ! On imagine qu'en temps de grosses vagues, le train ne passe pas sinon c'est frayeur assurée !



Rameswaram est exactement ce que j'aime. Un gros village accueillant autour de son temple où l'on ressent une sérénité immédiate, ce n'est pas un haut lieu de pélerinage pour rien ! Partout dans les ruelles du village principal ou du village de pêcheurs, les gens sont adorables, souriants, prévenants... et comme toujours les séances photos déclenchent des explosions de joie !



Ici, les touristes ne sont pas les occidentaux mais les indiens en pélerinage, tout est conçu pour eux, on peut donc déambuler tranquillement quasi incognito. Ce soir, nous dormirons au bruit du vent et de la mer, bercés par le chant des indiens que l'on entend au loin, c'est quand même bien plus agréable que les concerts de klaxons !




Publié à 05:46 le aoû. 16, 2006 dans F récit de voyage Tamil nadu et Kérala
Page précédente
Page 25 sur 46