Crapahute in India
Carnets de route en Inde du Sud dans le Tamil Nadu et Kérala en août 2006 et Goa et Karnataka en février 2007


Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Archives
Mes amis

A qui que quoi dont où
B quelques livres
C préparatifs
D petit dico culinaire
E sur le vif
F récit de voyage Tamil nadu et Kérala
G situations insolites
H rencontres étranges
I portraits
J infos pratiques
K récit de voyage Goa et Karnataka

Menu

Between nowhere and goodbye
Voyage au long cours
Lionel


4 août PONDICHERI

On quitte Mamallapuram avec un petit pincement au coeur mais heureux de continuer notre découverte de l'Inde.



Le long de la route, des marais salants nous rappelle vaguement l'île d'Oléron mais les conditions de travail ne sont vraisemblablement pas les mêmes...

Didier tient à aller à Auroville, pas moi. Je sens que cette belle utopie est aujourd'hui un repère de bobo en mal d'exotisme et de "zénitude" mais bien attaché à son petit confort... j'en aurai la confirmation un peu plus tard. En attendant, je suis impatiente de quitter ce milieu fermé pour retrouver la vraie vie...




On arrive à Pondichéri en fin de journée et c'est de nuit que l'on découvre la ville. S'en dégage une belle atmosphère, des ruelles calmes aux jolis balcons en fer forgé du quartier sud (français et musulman) aux rues vivantes et colorées de la ville noire... se côtoient avec courtoisie toutes les nationalités, cultures et religions.


On longe la digue, c'est le rendez-vous des locaux. Des tas de sable pointent, peut-être sera-t-elle un jour une plage ?



Quand digue veut devenir plage...


Instantané :


- 22h : un camion déambule dans les rues commerçantes, est assis à l'arrière un monsieur qui chante sur une bande enregistrée. Le son est très mauvais et très fort. Devant et derrière le camion, des dames marchent doucement, passant vers les habitants, pour récolter un peu d'argent pour les aveugles.


Publié à 11:54 le aoû. 20, 2006 dans F récit de voyage Tamil nadu et Kérala
Page précédente
Page 21 sur 46