Crapahute in India
Carnets de route en Inde du Sud dans le Tamil Nadu et Kérala en août 2006 et Goa et Karnataka en février 2007


Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Archives
Mes amis

A qui que quoi dont où
B quelques livres
C préparatifs
D petit dico culinaire
E sur le vif
F récit de voyage Tamil nadu et Kérala
G situations insolites
H rencontres étranges
I portraits
J infos pratiques
K récit de voyage Goa et Karnataka

Menu

Between nowhere and goodbye
Voyage au long cours
Lionel


1er août CHENNAI

Le jour se lève sur Chennaï et la première impression est oppressante, la circulation nous met de suite dans le bain. Vélo, scooter, touk-touk, rickshaw, voiture, bus, camion, piéton, tout ce beau monde investit la route et c'est la fanfare des klaxons, les lignes blanches n'existent plus : tout le monde passe... comme il peut.

Havre de paix dans ce tumulte, la YWCA nous accueille pour la nuit. Après notre premier petit dej' indien à l'hôtel Savera où on fait l'apprentissage du "manger avec les doigts" un idly, jus de mangue délicieux et chaï traditionnel, on commence la visite de la ville par son temple et ses églises. C'est notre premier temple alors on est novice, forcément on tourne dans le mauvais sens, on se fait vite reprendre ! Les ornements sont très colorés du style dravidien avec un immense bassin. Incroyable ! C'est la première fois de ma vie que je vois des poissons monter les escaliers !




Après la tournée des églises (Jalal tient beaucoup à nous faire connaître tous les "monuments" de Chennaï (heureusement, il n'y en a pas beaucoup...), et plus particulièrement l'église si blanche de San Thomé d'où l'on aperçoit la mer, on bifurque à pied vers la plage et l'on découvre la pauvreté à même le sol : cabanes de fortune en bord de route constituées de 2 piquets et d'une toile plastique, hébergements dits provisoires de l'après tsunami de décembre 2004. Les femmes de pêcheurs vendent leurs quelques poissons au bord de la route.



Un masala dosa et une mini-sieste plus tard, nous voilà dans le quartier du Fort de George Town. C'est étrange, pas vraiment intéressant... seul le petit jardin de l'église St Mary's Church est le bienvenu. Nous sommes épuisés et la seule alternative à la chambre d'hôtel reste la plage de Marina Beach.


Marina Beach : jeune couple aisé cache misère et chien errant


La plage est très animée. Se côtoient jeunes couples, enfants, vendeurs en tout genre, chiens errants, joueurs de cricket... et jeunes hommes au regard très insistant malgré ma tenue XXL... Peu se baigne, beaucoup regarde simplement la mer.




Deuxième surpise du jour : on se fait photographier autant que l'on photographie ! Tout le monde veut avoir des petits français dans son album photo ! C'est quand même très rigolo cet inversement des rôles.

On est debout depuis 36h, il est l'heure d'aller se reposer !


Publié à 10:11 le aoû. 22, 2006 dans F récit de voyage Tamil nadu et Kérala
Page précédente
Page 19 sur 46