Crapahute in India
Carnets de route en Inde du Sud dans le Tamil Nadu et Kérala en août 2006 et Goa et Karnataka en février 2007


Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Archives
Mes amis

A qui que quoi dont où
B quelques livres
C préparatifs
D petit dico culinaire
E sur le vif
F récit de voyage Tamil nadu et Kérala
G situations insolites
H rencontres étranges
I portraits
J infos pratiques
K récit de voyage Goa et Karnataka

Menu

Between nowhere and goodbye
Voyage au long cours
Lionel


Poses... ou non

La plus belle, la fille de Sunil :


Chunnanbar, petit village en bord de mer à quelques encablures de Pondichéri : des enfants jouant sur la plage, ravis d'être les stars du jour.



Mamallapuram : les 3 grâces, radieuses, venues faire une promenade en fin de journées à Arjuna's Penance.


Trichy : un gamin haut comme trois pommes nous interpelle pour nous vendre un paquet d'encens. C'est un vrai petit commercial, il nous explique en hindou toutes les caractéristiques de l'encens alors qu'il a compris qu'on ne comprenait rien. On s'assoit dans la voiture alors que Djalal est au téléphone, il continue de plus belle à travers la
fenêtre. On lui donne des tic-tac histoire de le faire retomber en enfance, il déguste ses bonbons... et recommence son baratin. Alors qu'on le prend en photo, il rigole vivement en voyant sa tête. Quelques minutes plus tard, la voiture démarre mais sa "bouille" (traumatisée par le flash mais c'est aussi la réalité de sa vie) restera gravée dans ma mémoire.



Chennaï / Marina Beach : Famille Indienne, famille ananas-papaye-pastèque... après qu'ils nous aient pris en photo sous toutes les coutures, à notre tour.


Mamallapuram : deux gamines espiègles jouent sur la rambarde


Rameswaram : la balade au village des pêcheurs a été un moment très fort de rencontres avec les habitants très heureux et enjoués à l'idée d'être photographiés. Tout le monde voulait avoir et voir sa trombine dans l'appareil. De beaux moments de joie partagée...













Un regard intense au pied du temple


Et puis, au bout du monde, alors que nous sommes entassés dans un camion... une vieille dame attend que le temps passe...





Varkala : En allant au village de pêcheurs un peu plus loin au sud de la falaise, on traverse des ruelles à la végétation luxuriante où encore une fois, notre passage attise toutes les curiosités. On s'arrête boire un thé dans la maison de Sunil puisque son fils de 8 ans nous y attend.















Publié à 05:48 le aoû. 24, 2006 dans I portraits
Page précédente
Page 14 sur 46