Crapahute in India
Carnets de route en Inde du Sud dans le Tamil Nadu et Kérala en août 2006 et Goa et Karnataka en février 2007


Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Archives
Mes amis

A qui que quoi dont où
B quelques livres
C préparatifs
D petit dico culinaire
E sur le vif
F récit de voyage Tamil nadu et Kérala
G situations insolites
H rencontres étranges
I portraits
J infos pratiques
K récit de voyage Goa et Karnataka

Menu

Between nowhere and goodbye
Voyage au long cours
Lionel


Gokarna... ville sainte

Le voyage commence...


Instantané :

On attend le train pour Gokarna... depuis 2h. Autant les indiens sont calmes et attendent patiemment, autant les touristes trépignent et soupirent. Ce n'est plus dans nos gènes d'attendre, nous avons oublié que le temps ne s'écoulait pas de la même manière dans nos sociétés occidentales où il faut rentabiliser la moindre minute. La sonnerie retentit, le train arrive !


 

Gokarna est à la fois très indienne avec ses pélerins, ses rites et ses temples, et juste touristique, grâce à sa plage spendide. On est charmé par ses maisons aux beaux balcons en bois très colorées et ses ruelles tranquilles aux couleurs chaleureuses. La vie s'écoule paisiblement... et on retrouve avec bonheur les petits plaisirs indiens : ice cream à la mangue délicieux, jolie guirlande de jasmin offerte en signe de bienvenu...

 

 



Instantané :

On a trouvé une belle chambre dans un hôtel au milieu de la verdure... on se dit qu'après le réveil aux corbeaux de Palolem, on va enfin dormir au calme. Il est minuit, un bruit assourdissant nous réveille... au dessus de nos têtes, l'impression que le toit nous tombe dessus...

Non... juste une course de singes sur notre toit en tôle..

.


Gokarna... ville sainte. Le bassin des ablutions est magnifique, le vie se déroule tout autour, en plein coeur du village... des scènes de vie habituelles en Inde, on se lave, on lave le linge, on incinère les morts, et on attend... que le temps passe.

Et puis, toujours des pélerins investissant les temples ou se trempant dans la mer... eau sacrée. Et des jeux dans l'eau aussi, par les femmes et les enfants. S'asperger, rire, se faire prendre en photo et jouer les stars quelques instants...





Une jolie balade dans les ruelles et sentiers à proximité du village nous entraîne très vite dans la verdure et l'on pourrait se croire en pleine campagne. Un peu plus tard, nous prenons la route de la plage, et tout à coup, c'est le désert de montagne autour d'un petit temple perché, vue sur mer... et plage splendide et déserte.




Publié à 06:17 le mai. 12, 2007 dans K récit de voyage Goa et Karnataka
Page précédente
Page 4 sur 46